top of page
cqcqcqc_edited.jpg

Bienvenue dans le piémont cévenol. Une région de France pas tout à fait comme les autres où on a le caractère un peu « réboussié » ce qui veut dire que l’on veut bien accueillir des « étrangers » mais ils ne faut pas qu’ils envahissent notre espace vital. De plus, la terre des ancêtres que l’on cultive depuis la nuit des temps est sacrée et personne n’a le droit de se l’approprier.

L’histoire que vous allez vivre c’est le combat de ces cévenols contre un groupe belge voulant implanter un parc de loisirs à la limite du Parc National des Cévennes.

Le pot de fer contre le pot de terre …

Le « vivre mieux » avec la nature contre le « vivre plus » de la société de consommation…

« Des pélardons, pas du béton » sera leur slogan pour enrayer ce projet, parodiant ainsi la lutte du Larzac d’il y a 50 ans (« des moutons, pas des canons »).

Sauront-ils résister aux puissants ?

Bonne lecture

Les Tontons Cévenols

Sans titre-6 75.png

La lutte de paysans cévenols pour ne pas sacrifier le « vivre mieux » avec la nature au profit du « vivre plus » de la société de consommation.

L'auteur

Guy Wallerand, le cht’i est tombé amoureux des Cévennes, il y a plus de 20 ans.
À cette époque, il était la pièce rapportée de cette région.
Il rêvait d’un mas en Provence, mais il s’est installé dans les Cévennes qu’il ne connaissait pas. Il a acheté un mas en 2000 à La Rouvière, commune de quelques maisons sur le territoire de Cros. Aujourd’hui, il s’en félicite.

La Provence, qu’il avait adorée par le passé, avait perdu son âme. Les marchés étaient le symbole de cette perte d’identité. Ils n’avaient plus rien à voir avec ceux qu’il avait connus dans les années quatre-vingt-dix. Il n’y avait plus beaucoup de produits locaux, ou alors il fallait aller au marché paysan de Velleron.
Par contre, les marchés des Cévennes, eux, sont restés authentiques, des lieux où des producteurs locaux, qui ont fait moins de 5 km, viennent vendre leurs produits. Ici, pas de saltimbanques, mais des paysans.

Tout cela lui allait très bien.

Désormais, cet endroit lui permet de se ressourcer, là où il peut toucher le vrai des choses. Car, ici pas de fioritures dans la vie comme dans les propos. On allait directement à l’essentiel sans détour. Pas de ronds de jambe, pas de chichis, pas de mensonges déguisés en fausses vérités. Que du vrai avec des gens vrais, de la terre vraie, des produits vrais.

 

23 ans plus tard, il est devenu un néo cévenol parfaitement intégré.

 

Les tontons cévenols son 2ème roman a été écrit pour rendre hommage à ces hommes et à ces femmes des Cévennes ainsi qu’à la terre de leurs ancêtres.

L'auteur
Photos et illustrations
Commandes
Commandes chez l'éditeur
bottom of page